Koffi Hukportie & Repair Café France

Fondateur de l’association Générations Solidaires Vauréal, adjoint au maire chargé de l’innovation sociale/développement bénévolat/économie sociale et solidaire… Koffi Hukportie est récemment devenu Président de l’association Repair Café France. Interview d’un citoyen solidaire qui est revenu, pour VidelA’ctu, sur la création d’un projet hors du commun…

Retour en 2013. C’est tout simplement en naviguant sur le web que Koffi Hukportie découvre l’existence du Repair Café, un concept devenu mondial initié par Martine Postma aux Pays-Bas en 2009. Le principe : des réparateurs, professionnels ou particuliers, proposent au grand public de réparer leurs objets cassés ou abîmés, le tout gratuitement. Cet événement correspond en tous points à ce que Koffi cherche à mettre en place. Sans hésiter, il décroche son téléphone et décide d’appeler Martine Postma en personne.

Chose devenue rare de nos jours, la fondatrice du Repair Café répond immédiatement dans la positive et lui propose son aide personnelle, « un contact direct, très humain et qui a été un précieux appui ». C’est grâce à ce soutien, aux nombreux bénévoles et à l’appui de la ville de Vauréal que le premier Repair Café français a été mis en place en avril 2013. Initiateur de l’événement et pilote de l’organisation, Koffi précise que « le Repair Café n’existerait pas sans un immense travail collectif ».

Vauréal accueille le premier Repair Café

Avec un concept qui a déjà fait ses preuves aux Pays-Bas et dans d’autres pays d’Europe, c’est presque sans surprise que le premier Repair Café à Vauréal connait un grand succès, preuve que l’événement répond à une vraie attente de la population. Très vite, la ville de Paris a suivi l’idée et le concept s’est étendu dans toute la France. Depuis son lancement, Koffi a comptabilisé une quarantaine de Repair Café mis en place sur l’ensemble du territoire.

Après cette première édition, Koffi Hukportie a lancé le mouvement et décide d’étendre, de son côté, le concept à l’échelle du département en créant l’association Repair Café 95. Les villes de Taverny, Villiers-le-Bel, Garges, Saint-Prix…et d’autres encore ont rejoint le mouvement . L’objectif ? Créer une vraie communauté d’entraide et d’échanges dans le Val d’Oise, et même au-delà.

Repair Café France

En juin 2014, l’association Repair Café France est créée. Véritable ambassadeur du concept dans tout le pays, c’est tout naturellement que Koffi a été nommé président de l’association devenue nationale, un rôle qu’il prend à cœur et qu’il souhaite exercer dans le respect des principes fondateurs du mouvement. Aux Pays-Bas, le concept a démarré en 2009 et est déjà bien rôdé, tandis qu’en France, tout reste à faire. Sa priorité : « mutualiser les moyens et partager les expériences de chacun pour continuer à développer le projet en France, mais aussi veiller à ce que chaque nouveau Repair Café garde une identité propre« .

La création de cette association prouve bien, selon Koffi, qu' »une vraie chaîne de solidarité existe en France« . Bien plus qu’un simple événement, le Repair Café a une autre vocation : contribuer à l’évolution des mentalités et inciter à responsabiliser aussi bien les consommateurs que les fabricants mêmes. En prônant la réparation et la réutilisation des objets de la vie courante, le Repair Café souhaite favoriser une prise de conscience collective des usagers quant à la valeur des objets, même les plus banals. Mais pour ce faire, ils doivent retrouver une certaine confiance auprès des fabricants, c’est pourquoi l’association cherche aujourd’hui à valoriser l’artisanat.

Un retour à l’artisanat

Le dernier Repair Café du 15 novembre à Vauréal a bien entendu été une réussite, tout en ayant connu une réelle évolution. Avec pour thématique les métiers du ré-emploi, de la réparation et de la restauration, cette troisième édition vauréalienne avait pour objectif de mettre en lumière l’artisanat, c’est-à-dire faire venir ET faire parler les artisans. La parole a donc été donnée aux artisans invités (dont ceux de la Cour des Arts) et un « village » d’informations sur les éco-gestes, la réutilisation des objets et les métiers du ré-emploi était proposé.
Dernière grande nouveauté : le temps fort de la journée a été marqué par une table ronde assurée par Martine Postma, fondatrice historique du projet, preuve de la solidarité qui se tisse entre Repair’Acteurs au-delà de nos frontières.

Un mouvement citoyen

Le restant de l’année, l’association Générations Solidaires de Vauréal (créée par Koffi) assure des permanences gratuites de réparation d’objets. Les samedis, de 10h à 13h, un « mini Repair Café » est organisé chaque semaine à la Maison des Cultures et Langues du Monde de Vauréal (situé sur le boulevard de l’Oise juste à côté du Forum). Un local prêté par la ville qui a un rôle clé dans l’existence du Repair Café de Vauréal, une aide précieuse que Koffi souhaite souligner.
Et en parallèle, tout au long de l’année, c’est accompagné de son équipe de bénévoles qu’il propose des services de réparation gratuits lors de nombreux événements organisés dans la région.

Un dernier mot ? « Mouvement citoyen et solidaire par excellence, il ne faut pas oublier que le Repair Café a été crée par et pour les habitants. »


+ d’infos sur le Repair Café 95 : www.repaircafe95.fr
Pour contacter Koffi Hukportie : 01 34 24 71 12 / 07 52 18 18 99 ou repaircafevaldoise@gmail.com

Laisser un commentaire