Nouhoum Diawara, humoriste et comédien

Nouhoum Diawara est un talent de la nouvelle scène qu’on ne présente plus. Il nous a fait hurler de rire au Jamel Comedy Club, et a joué « l’amoureux » dans sa pièce de théâtre « Amour sur place ou à emporter », qui ont tous deux connus un immense succès. Il sera cette année à l’affiche de 2 films, rien que ça.

Le temps d’un coup de fil, le « Noom de la scène » a laissé place au « Nouhoum de la vraie vie » et a pris le temps de répondre aux questions de VidelA’ctu.
Et malgré les années qui sont passées depuis notre dernière rencontre (on était à l’époque voisins à Vauréal), il continue de m’appeler « Ma Voisine ». Toujours le même, je vous dis.
Interview en 10 questions de cet artiste unique venu du coin.

1. Petit appel à nos souvenirs. Je devais être une pré-ado quand tu as emménagé à Vauréal (ça date). A quel âge y es-tu arrivé et y vis-tu encore ? Je pose la question même si j’imagine que non !

« Avec ma famille, on a emménagé à Vauréal au début des années 90, j’avais alors 14 ans. J’y vivais encore il y a 4-5 ans, et j’ai dû repartir vivre sur Paris  pour des questions pratiques et mon travail sur scène. Mais je continue à faire des aller-retours Paris-Cergy très régulièrement ! »

2. Depuis tout ce temps, tu dois avoir des lieux fétiches où tu aimes aller ?

« Pour ma part, c’est Vauréal avant tout et plus précisément le quartier du Boulingrin. C’est là que j’ai grandi et où j’aime retrouver mes proches. Il y aussi Cergy-le-Haut pour son grand cinéma, et les étangs de Neuville pour les barbecues en été ! »

3. Toi qui connais bien les environs, comment résumerais-tu le « mood » de l’agglo de Cergy-Pontoise ? « Là où il fait bon vivre » comme l’a dit Thomas Ngijol dans l’un de ses sketchs !

« D’ailleurs cette réplique vient de moi ! Je lui ai sorti un jour alors qu’on parlait d’où je venais, et il l’a reprise pour son spectacle (note : Noom et Thomas Ngijol ont tous les deux participé à la scène du Jamel Comedy Club).
C’est vrai que j’associe directement les environs à ma famille, à un endroit paisible, où je peux me reposer et où on peut encore et toujours faire des barbecues l’été. »

4. Je me rappelle qu’à l’époque, tu faisais déjà rire tout le monde sans exception. Est-ce que tes débuts dans l’humour ont démarré ici ?

« Tout petit déjà, quand je vivais sur Paris, j’aimais rire et faire rire. J’ai naturellement continué comme ça et j’ai bien entendu testé mes blagues à Vauréal ! »

5. Le lycée Camille Claudel propose une filière artistique. L’as-tu suivi quand tu y étais ?

« Même pas, je n’ai suivi aucune formation artistique, rien a été calculé. A cette époque, je n’avais fais aucune scène de ma vie. Ce n’est que quelques années plus tard, après des expériences très variées, où l’occasion s’est présentée et que je me suis lancé. »

6. Dis nous en plus !

« Après le lycée, j’ai démarré des études de droit à la fac des Chênes à Cergy. En deuxième année, j’ai décroché un stage chez Canal + et c’est là où j’ai appris beaucoup de choses.
J’y ai fait de belles rencontres, et les choses se sont enchaînées (note : Jamel Comedy Club de 2007 à 2010, pièce de théâtre Amour sur place ou à emporter coécrite avec Amelle Chahbi et mise en scène par Fabrice Eboué en 2011-2012, entre autres). »

7. Quels conseils donnerais-tu à des jeunes d’ici (ou d’ailleurs) qui aimeraient se lancer dans le spectacle ou la comédie ?

« Pas de secret, ça demande beaucoup (beaucoup !) de travail. Je n’ai pas pris de cours à proprement parlé, ce qui fait que j’ai du énormément travaillé pour me rattraper.
Et surtout, je conseille à tous de toujours se remettre en question, de toujours douter. C’est ce qui, pour moi, aide le plus à avancer. »

8. La dernière fois qu’on s’est vus, c’était à la gare de Cergy-le-Haut. Tu reviens encore souvent à Vauréal ?

« Je reviens même très souvent ! Une partie de ma famille et de mes amis y vit encore, je suis réellement attaché à ici. Et revenir m’aide vraiment à faire une pause, c’est mon cocon ! »

9. Dans les 2 mois à venir, tu seras carrément à l’affiche de 2 films. On peut dire que 2014 est ton année ? C’est en tout cas ce tout qu’on te souhaite !

« Après 2 ans passés au théâtre pour la pièce Amour sur place ou à emporter, on a tourné l’an dernier son adaptation ciné qui sortira dans les salles le 25 mai (note : vous avez noté aussi ?!).
Et en ce moment, je suis en tournée promotionnelle pour le film Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? (note : de Philippe de Chauveron, avec Christian Clavier, Chantal Lauby, Ary Abittan, casting de dingue).
Sa sortie est prévue le 16 avril 2014, et c’est l’occasion pour moi de dire qu’il y a aura une avant-première exceptionnelle de ce film au cinéma UGC de Cergy-le-Haut le 1er avril ! »

10. Ok, date bloquée dans l’agenda. La famille Videla sera là, impossible de rater ça !
Pour terminer cette interview, tu as d’autres projets en cours ?

« Je suis en-train de travailler sur un spectacle, cette fois-ci en solo et qui est à venir prochainement… »

On a hâte !!!
Merci à 10000 (!) d’avoir pris le temps pour ce petit entretien, et rdv le 1er avril !

Retrouvez Noom sur :
– twitter : twitter.com/NoomDiawara
– facebbok : www.facebook.com/nouhoum.diawara

Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ?
Sortie : 16 avril 2014
De Philippe de Chauveron
+ d’infos : Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? – Allo Ciné

2 de commentaires

Laisser un commentaire